Aquascaping récifal, comment préparer son aquarium ?

introduction-Aqauascaping-recifal

Les pierres vivantes dans nos aquariums ne sont pas seulement cruciales pour la filtration biologique, lorsque l'aquascaping récifal est fait correctement, il fournit un environnement naturel pour les habitants de l'aquarium et de ce fait participe grandement aux bien-êtres de l'écosystème de manière général. 

Petit historique récifal

En réalisant un aquascaping cohérent, vous créez des cachettes naturelles pour sécuriser le poisson et fournir une base naturelle sur laquelle les coraux et autres invertébrés peuvent être placés. Malheureusement lors de la planification de l'aquarium, l'aquascaping et l'utilisation de pierres vivantes prennent souvent la deuxième place à la construction globale du bac. Ce n'est pas que c'est négligé, c'est plus que cela est pris pour acquis. En conséquence, peu d'efforts et de planification sont mis sur la façon de faire notre aquascape du bac pour atteindre le maximum de beauté et de fonctionnalité. C'est regrettable, en dépit de tout l'argent que nous mettons dans les coraux, les poissons ou l'équipement si nous ne positionnons pas correctement le décors, il ne sera pas aussi beau que possible. Il y a peu de temps, la principale préoccupation d'un recifaliste était simplement de garder ses coraux mous vivants et de ne pas se voir envahi par les algues. Au fur et à mesure que les choses progressent, le contrôle des algues est devenu plus facile. Il est maintenant même possible non seulement de garder vivant de petits coraux a petits polypes, mais de les faire prospérer, croître et même se reproduire. 


Parlons un peut de décor

En combinant le succès de ces coraux avec les améliorations technologiques en cours, il est temps de commencer à aborder l'un des principes fondamentaux des pierres vivantes dans l'aquascaping.
Correctement fait, un bon aquascaping devrait produire trois résultats:

  • il devrait être esthétiquement agréable au spectateur,
  • il devrait reproduire une partie du récif afin que les habitants présentent un comportement naturel,
  • en fin il devrait permettre un entretien facile de l'aquarium récifal.

Représentation d'un comptoir marchand

Comme j'ai voyagé modestement et que j'ai pu voir de nombreux récifs captifs, en partie chez des passionnés d'aquariophilie marine. La plupart d'entre nous, y compris moi-même il y a peu, positionnons nos coraux d'une manière qui rappelle la façon dont les fruits sont exposés sur un comptoir de super marché.

La roche vivante est disposée comme un mur pour couvrir la vitre arrière de l'aquarium, les pierres vivantes se trouvant uniformément plus bas à l'avant et plus haut progressivement en remontant vers l'arrière de l'aquarium, créant ainsi une sorte de pente... afin de disposés les coraux comme sur un mur d'exposition dans le but évidement de maximiser la visualisation d'un premier coup d'oeil de notre collection. Bien que cette configuration soit propice à l'observation de nos coraux, la structure résultante n'est pas plus semblable à un récif naturel que ne le sont les anciens aquariums d'eau salée des débuts, utilisant des squelettes de corail blanchis.


Alors pourquoi suivons-nous ce modèle ? 

 Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l'aquascaping d'un bac récifal a entraîné ce modèle.

Premièrement, et je suis aussi coupable que tout le monde, nous avons tendance à être des collectionneurs d'autant d'espèces que possible ce qui n'est pas mal en soit. Afin de profiter de toute notre pléthore de nouveaux achats, cette méthode d'aquascaping était le seul moyen d'y parvenir.

Deuxièmement, nous ne sommes pas sûrs que les coraux nouvellement introduits resteront en bonne santé lorsqu'ils seront introduits dans le bac, cette méthode de type affichage nous permet de voir nos coraux assez facilement, ce qui nous permet de surveiller la santé de ces spécimens nouvellement introduits. Puisque nous copions habituellement ce que les autres font avec succès, nous copions souvent cette méthode d'aquascaping comme il semble que cela fonctionne bien pour les autres. Jusqu'à récemment, il y a eu peu de discussions sur la façon dont les coraux sont orientés sur le récif, par conséquent, les percher au sommet des rochers semble être un bon moyen de les orienter comme n'importe quel autre...

Malheureusement, nous avons également été empêchés d'orienter nos coraux d'une manière plus naturelle, car il n'y avait pas de bonnes colles sous-marines disponibles jusqu'à récemment. De plus, nous commençons habituellement par avoir les coraux mous qui ne sont pas agressifs les uns envers les autres. Cette méthode nous permet de mettre autant de coraux que possible le plus près possible l'un de l'autre. Enfin, nos aquariums récifaux doivent souvent être aquascapés de cette façon du fait de l'étroitesse de certains aquariums d'eau douce transformés en aquarium d'eau de mer qui nous empêche de concevoir la structure récifale de toute autre manière...


S'ouvrir à la beauté du monde marin

Je ne savais vraiment pas à quel point la plupart des récifs se ressemblaient et comment les recifalistes manquaient de créativité et d'idées d'aquascaping avant de lire les livres d'aquariophilie d'eau douce de Natural World de Takashi Amano. Ces livres ont été une véritable révélation, ils représentent parfaitement l'art de l'aquascaping, même si il s'agit de l'utilisation de plantes d'eau douce. Ces livres contiennent des photographies de bacs de plantes parfaitement scapé par M. Amano. Étonnamment, les belles photographies de ces livres illustrent un sentiment de profondeur et d'équilibre dans le plus petit des aquariums d'eau douce qui manquent souvent même dans les grands aquariums récifaux.

Photos par Zang-Jianfeng

Maintenant, vous vous demandez peut-être pourquoi j'amène des aquariums d'eau douce plantés dans une discussion sur les aquariums de récifs captifs. La raison en est que, dans ces livres, M. Amano explique, en termes d'architecture et de composition, certaines formules qui sont utilisées pour rendre l'aménagement d'un aquarium plus agréable visuellement. De plus, M. Amano adhère fermement à la recherche d'un aquarium aussi naturel que possible en essayant de faire reproduire les aquariums dans un petit cours d'eau ou un lac. C'est aussi le même objectif de nombreux recifalistes : essayer de reproduire une petite partie du récif. 


Transposer toutes ces informations

Au cours de ma discussion sur l'aquascaping, il y a plusieurs principes de conception dont j'aimerais discuter. Veuillez noter que j'essaie d'extrapoler des concepts tirés de l'aquascaping d'eau douce en informations utiles pour les recifalistes. Si ces idées vous intéressent, je vous encourage fortement à lire les livres mentionnés ci-dessus. Cela peut également être utile car il est difficile d'écrire sur des concepts qui peuvent avoir besoin d'être vus pour être compris.

Le premier concept que M. Amano utilise est celui de la «section d'or» pour faire ressortir les points focaux d'un aquascape. Cette section d'or est un terme de composition d'art qui se réfère à la mise en place d'objets et comment ils font appel à notre sens de l'esthétique. Par exemple, si vous avez un aquarium d'un mètres de long et que vous avez une grande tête de corail ou un morceau de roche vive que vous voulez placer dans un endroit visuellement attrayant, vous ne le placez pas au milieu de l'aquarium. Le meilleur endroit serait d'un côté. Selon la méthode de M. Amano, le ratio exact pour le placement est en réalité 3/5 de chaque côté du bac récifal. Cette section est appelée la "section d'or".

En plus de la section d'or utilisée dans l'aquascaping, une autre règle qui doit être suivie est d'utiliser le bon sens. Vous devez penser et planifier ce que vous allez placer et à quel endroit. C'est-à-dire que vous ne voulez pas placer de grands types de coraux en croissance (c'est-à-dire Sinularia, Sarcophyton) devant des coraux petits (c'est-à-dire Clavularia, Zooanthus). Sinon, vous ne verrez pas le petit corail cacher entre les deux. En outre, vous devez identifier le besoin de lumière, et toutes exigences, que vos invertébrés exigent avant de les placer dans le décor. Pour cette information, je recommande le «Guide pratique des coraux pour l'aquarium récifal».

Au départ, je pensais qu'un article sur l'aquascaping ne serait bénéfique que pour quelqu'un qui commence à peine. Cependant, étant donné que la plupart des possesseurs de récifs aiment bricoler des choses pour les améliorer, j'espère que cet article les encouragera à apporter quelques changements, en particulier si leur bac n'est pas attrayant ou difficile à entretenir. Les possesseurs de récifs expérimentés ont en fait un avantage ici car ils savent déjà quels animaux ils ont et comment ils grandissent. Bien que cet article porte sur l'aquascaping, je ne veux pas négliger la santé des animaux.

Cependant, je voudrais vous mettre en garde contre le déplacement constant des coraux.

 Heureusement, la conception globale de votre aquarium récifal ne sera pas seulement attrayante visuellement, mais sera également favorable à la santé de vos animaux.


Planifier, dessiner, choisir

Comme pour tout ce qui concerne le récif, la première étape pour obtenir un décor réussi est la planification de sa réalisation. Avant même de commencer à planifier, vous devez visualiser la portion du récif que vous souhaitez imiter. La façon la plus simple de le faire est de regarder des images et des bandes vidéo du récif et de trouver des sections du récif qui vous intéressent. Une fois que vous avez fait cela, voyez comment les animaux que vous avez ou qui sont facilement disponibles dans votre région s'intègrent dans cette partie du récif. C'est-à-dire, si vous voulez mettre en place une zone de récif avant, les coraux lourds comme les Porites et Acroporas ramifié épais prédominent. Si tout ce que vous avez à disposition est des coraux Bulle et euphylias alors vous devez mettre en place un aquascape pour ces coraux.


Faire simple

En regardant les bacs plantés de M. Amano, leur beauté et leur élégance viennent de leur simplicité, de leurs côté "minimaliste" pour être plus précis, en ce sens que le nombre d'espèces végétales est généralement assez limité, même dans les grands bacs. De plus, ces plantes ont beaucoup plus d'impact visuel parce qu'elles sont regroupées. Les jardiniers comprennent ce concept en ce sens que lorsqu'ils conçoivent un jardin, ils ne mélangent jamais un grand nombre de plantes différentes mais utilisent plutôt des groupements du même type de plantes. pour maximiser l'attrait visuel du jardin.

Photo : takashi amano

Ce concept de limitation des espèces est très difficile à suivre pour la plupart des récifalistes pour plusieurs raisons. La première raison est qu'il est souvent difficile d'obtenir plus d'une seule colonie d'une espèce à la fois. Pour qu'un amateur trouve un groupe d'animaux, il peut être nécessaire qu'il propage l'animal en colonies multiples ou qu'il achète des colonies propagées. La deuxième raison est que si vous êtes comme moi, vous ne pouvez pas résister à l'idée d'ajouter une colonie de plus qui soit différente des autres que vous avez. Mais comme je l'ai dit en amont, vous devez tous planifier afin d'avoir un bon aquascap retenez ceci :


Mise en place 

Maintenant que je vous ai complètement ennuyé en parlant de mes opinions sur l'aquascaping, il est maintenant temps de discuter des rouages de la mise en place d'un aquascape pour vous assommer. Comme mentionné ci-dessus, regardez d'abord les images pour déterminer ce que vous voulez reproduire. Ensuite, vous devez schématiser l'aspect de votre aquascape. Après cela, vous devez décider de quels matériaux vous aurez besoin. Cela inclut des questions telles que : quel substrat sera utilisé ? quel type et quelle quantité de roche vivante sera utilisée ? et des structures inhabituelles seront-elles construites ?, c'est-à-dire, des surplombs, des grottes, etc.


Le sable et la structure

Lorsqu'un substrat est utilisé, la plus grande partie de la roche vivante doit se trouver au-dessus du substrat et ne pas reposer dessus. Lorsque les roches vivantes reposent sur le fond, même sur du verre nu, les détritus ont tendance à s'accumuler et peuvent éventuellement causer des problèmes d'algues et de nitrates. Par conséquent, pour rendre l'aquascape aussi agréable que possible et pour réduire à la fois la quantité de roche vivante nécessaire et le temps nécessaire à l'entretien du bac. Plutôt que d'utiliser la roche de base comme principale méthode pour supporter des morceaux de roche vivante, on peut placer des structures en PVC sous la roche vivante pour le soutenir voir des structures de céramique. Ces bases produisent produit des résultats inattendus en plus de réduire l'accumulation de détritus cela a permis de construire plus de grottes et de surplombs. Les aquariums utilisant du PVC auront souvent un aspect très naturel.

Faire simple aussi pour la structure

Aquarium récifal

Après beaucoup d'expérimentation, j'ai trouvé que les structures les plus simples fonctionnent le mieux. Lorsque je les construis, j'utilise beaucoup de supports croisés pour augmenter la force de la structure qui conserve alors autant de roche vivante que nécessaire sans que je craigne qu'elle tombe. D'habitude, je ne colle pas les éléments ensemble, mais je m'assure plutôt qu'ils sont assemblés fermement. En ne les collant pas ensemble, ils peuvent être séparés et reconfigurés en cas de besoin.


Avant de placer les structures dans le bac, les décors peuvent être disposées sur un morceau de carton coupé à la même taille que le bac conformément au schéma de l'aquascape. Cela vous permettra de déterminer combien d'espace la roche vive va occuper. Si la roche vivante est sèche, elle peut être placée sur ces structures à l'extérieur du bac afin que l'ensemble de l'aquarium puisse être aménagé et que les morceaux de structures vivantes de roche soient changés et manipulés avant d'être placés dans le bac. La disposition à l'avance vous permet également de voir à quoi ressemblera l'espace entre les pierres vivantes. En déposant tout cela avant le placement final, vous pouvez apporter des modifications à la structure longtemps avant de les placer dans le bac.

Le processus sera le même lors de l'utilisation de la roche de base au lieu du PVC. La roche de base doit être disposée selon le plan que vous avez conçu avant que la pierre vivante finale ne soit placée dessus. Une fois de plus, cela vous donnera une meilleure idée de l'apparence du récif et vous évitera de devoir déplacer les roches encore et encore une fois que vous l'aurez mis en place. Cela peut être particulièrement difficile dans un nouveau bac car il y a souvent coraux, sédiments et algues qui empêchent de le faire facilement.


Imaginer comment disposer vos pierres

Une fois que vous avez mis en place la structure de base, l'ajout de la pierre vivante de qualité pour terminer la structure du récif est un peu plus compliqué et nécessite plus d'imagination. La roche qui est disponible pour faire des grottes, des surplombs, des piliers, etc. sera souvent trop petite ou trop grande et volumineuse et difficile à travailler. Heureusement, il y a des façons de contourner cela. Premièrement, si la roche est trop grande ou trop semblable à un rocher pour former un bon pont ou un surplomb, il peut être nécessaire de façonner la roche. J'entends par là la ciseler. En utilisant un petit ciseau de pierre par exemple, vous pouvez façonner la roche ou réduire la circonférence d'une roche pour qu'elle soit d'une forme utilisable. Vous pouvez faire un rocher encombrant plat ou un rocher plus ouvert simplement en cisaillant les parties que vous ne voulez pas. Si pour vous sculptez la pierre semble trop aléatoire, vous pouvez également façonner la roche en la forant à l'aide d'une perceuse électrique à l'aide d'une mèche à maçonnerie. La nature poreuse de la roche vivante facilite grandement le forage mais n'est pas très résistante.

D'autre part, si tout ce que vous avez ce sont de petits morceaux de roche vivante, pas trop petit, vous pouvez utiliser ces moyens pour construire des structures. Des colles étanches et des résines époxydes ainsi que des colliers de serrage et un petit tuyau en plastique peuvent tous être utilisés pour obtenir l'effet désiré. Les superglues gel couplé avec des attaches câble peuvent être utilisé pour faire de deux petites roches une grande roche pour atteindre la configuration désirée. De plus, en forant de petits trous à l'intérieur d'un morceau de roche vive, on peut faire passer des attaches de câble et les utiliser pour attacher la roche ou la maintenir en place de sorte qu'une structure désirée, comme un surplomb, puisse être construite.


Pour la structure il faut parfois aussi bricoler 

Une autre façon d'ajouter de la stabilité structurelle aux structures de roche vivantes est de percer la roche vivante et d'y insérer des morceaux de tubes rigides ou tiges carbones. La pièce adjacente de la roche vivante peut ensuite être foré de sorte que le trou est aligné pour accepter le morceau de tige rigide de sorte que les pièces vont s'assembler correctement ensemble. Pour ajouter plus de stabilité à la roche vivante, une colle de type époxy peut être placé autour de la tuyauterie rigide et figer une fois que les roches sont à l'emplacement désiré.

En utilisant les techniques décrites ci-dessus, une base de récif peut être construite de sorte qu'elle agisse comme une plate-forme à l'aspect naturel sur laquelle les coraux et les autres invertébrés peuvent ensuite être attachés. Si c'est fait correctement, la structure rocheuse vivante peut être assez attrayante pour que les coraux ne soient pas nécessaires pour cela. Cette même méthodologie peut être utilisée pour un système en aquaroche. L'utilisation de pierres vivantes uniquement dans un aquarium pour poissons offre les mêmes avantages que dans un système récifal. Cette méthodologie est utilisée plus largement en raison de ses avantages. Une fois que la roche vivante est en place et a été correctement positionnée afin qu'elle soit exempté de tous points morts ou en décompositions, il est temps de commencer à ajouter des coraux.


Oser orienter et zoner son bac 

Comme indiqué ci-dessus, j'espère que d'autres amateurs essaieront l'aquascape en utilisant des groupes de coraux de la même espèce provenant du même biotope plutôt que de voir au hasard ce que l'on rencontre. Comme cela est peu probable, je suggère de créer un bac avec les coraux, les poissons et tout venant du même océan, tout au moins. Les poissons et les coraux indo-pacifiques semblent mieux fonctionner lorsqu'ils sont hébergés ensemble que lorsqu'ils sont mélangés à des espèces des Caraïbes et de l'Atlantique. Il fournit également une meilleure approximation de ce que nous essayons d'accomplir: une petite section d'un récif naturel mais captif.


Faire pousser les coraux

Afin d'obtenir un aquascape d'aspect plus naturel, il sera également nécessaire non seulement d'avoir les coraux perchés sur des roches plates, mais aussi de les faire pousser depuis les côtés des roches. Pour obtenir cet effet, plusieurs techniques peuvent être utilisées. Les types de gel superglue qui sont maintenant sur le marché fonctionnent très bien pour attacher de petites colonies ou des fragments sur les côtés de la roche vivante. Pour ce faire, une partie du gel est d'abord placée sur la base du corail, une fois que le corail a été retiré du bac et que la base est essuyée, le corail est ensuite maintenu hors du bac pendant environ une minute afin que la colle puisse prendre. Après ce temps, le corail est ensuite maintenu en place sous l'eau pendant environ une minute afin que la colle puisse commencer à adhérer correctement. Lors de la mise en place du corail, il faut veiller à ce que toute la surface avec de la colle soit en contact avec la roche vivante. Ceci est particulièrement important lorsque le corail est positionné sur une pente raide. En outre, il faut prendre soin de ne pas coller plus de 5 ou 6 animaux à la fois, car cela peut provoquer une mousse très humide et un écumage excessif.

Si la méthode mentionnée ci-dessus ne fonctionne pas, il existe une méthode alternative pour positionner vos coraux, heureusement. Dans cette méthode, les attaches de câble sont placées à travers les trous dans la base du corail et sont ensuite tirés à travers les trous dans la roche. Les attaches de câble sont ensuite serrées pour fixer le corail à la roche. Si des trous adéquats ne sont pas présents, ils peuvent facilement être forés dans la roche aux endroits appropriés. Une fois que les colliers de serrage sont assemblés, l'excès peut être coupé et la bande de plastique sera éventuellement recouverte d'algues corallines, ou du corail lui-même, rendant le plastique invisible.

Une dernière chose à garder à l'esprit lors de l'aquascaping est que lorsque les coraux sont placés dans des trous ou sous des surplombs, la lumière et les mouvements de l'eau sont toujours nécessaires pour maintenir la santé des coraux. Un espace devrait également être prévu pour permettre aux coraux de se développer et de croître, ce qui peut se produire assez rapidement si les conditions appropriées sont fournies. Si les coraux ne sont pas forcés de se disputer constamment de l'espace, ils peuvent atteindre leur plein potentiel beaucoup plus rapidement et ainsi offrir à leur propriétaire le plaisir d'un aquarium récifal correctement aménagé.


Conclusion perso 

Depuis que je garde des aquariums récifaux, j'ai l'impression d'avoir échoué assez pour connaître le début des erreurs possibles. Heureusement, les années et les échecs m'ont appris qu'un bon récif aquascapé correctement n'est jamais vraiment abouti, car les coraux sont en croissance constante, un aquascape n'est pas une entité statique, mais plutôt un travail continuel en cours. Avoir un aquascaping approprié fournira non seulement un meilleur environnement pour vos coraux, et il rendra également le passe-temps plus amusant en vous permettant d'avoir un aquarium récifal plus beau et plus sain

La technique de construction

Faire un décor pour son aquarium d'eau de mer, ce n'est pas forcément simple alors voici une série de vidéos que j'ai réalisé sur le sujet

Le graphisme et les combinaisons de couleurs

Faire un décor pour son aquarium d'eau de mer, ce n'est pas forcément simple alors voici une série de vidéos que j'ai réalisé sur le sujet 

Les matériaux et structures

Faire un décor pour son aquarium d'eau de mer, ce n'est pas forcément simple alors voici une série de vidéos que j'ai réalisé sur le sujet

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Arnaud Desportes le vendredi 7 février 2020 21:22

Très bon article qui reprend toutes les bases de l'aquascaping récifal super partage, c'est vrai qu'un aquarium au look minimaliste peut être du plus bel effet si bien réalisé , j'aurai d'ailleur ajouter un paragraphe sur les méthodes existantes pour alléger la cuve principal de l'aquarium en (roches) précisément pour obtenir un look minimaliste tout en fabriquant à coté un refuge connecté pour combler le déficit ...

Très bon article qui reprend toutes les bases de l'aquascaping récifal super partage, c'est vrai qu'un aquarium au look minimaliste peut être du plus bel effet si bien réalisé ;) , j'aurai d'ailleur ajouter un paragraphe sur les méthodes existantes pour alléger la cuve principal de l'aquarium en (roches) précisément pour obtenir un look minimaliste tout en fabriquant à coté un refuge connecté pour combler le déficit ...
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 24 février 2020
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.